Les Rotary clubs du monde entier ont rempli le défi qui leur avait été lancé de collecter 200 millions de dollars en faveur de l’éradication de la polio

Malgré une conjoncture économique défavorable, les Rotary clubs à travers le monde ont réussi à collecter plus de 200 millions de dollars en faveur de l’éradication de la polio.

L’atteinte de cet objectif, annoncée le 17 janvier 2012 durant l’Assemblée internationale annuelle du Rotary à San Diego, constitue la réponse des Rotariens à deux subventions défi de la Fondation Bill & Melinda Gates totalisant 355 millions de dollars.

Les fonds collectés serviront à financer des activités de vaccination contre la polio dans les pays touchés par cette maladie qui continue de paralyser des enfants.

« Nous devons célébrer ce succès, mais cela ne veut pas dire que nous devons nous arrêter de collecter des fonds pour cette cause ou de sensibiliser le public à l’importance de l’éradication de la polio, a déclaré John F. Germ, administrateur de la Fondation Rotary. Nous ne nous arrêterons pas tant que le monde entier n’aura pas obtenu la certification de l’éradication de la polio. »

Pour sa part Jeff Raikes, directeur exécutif de la Fondation Gates a déclaré : « En reconnaissance du travail remarquable du Rotary et pour motiver davantage les Rotariens, la Fondation [Gates] s’engage à verser 50 millions de dollars supplémentaires dans le cadre de notre partenariat. Le Rotary a été le premier dans le combat mondial contre la polio et il continue de servir d’exemple pour les collectes de fonds du secteur privé, l’engagement de terrain de ses membres et les efforts de plaidoyer auprès des gouvernements afin que l’éradication de la polio reste au centre de leurs priorités. »

Depuis 1988, le nombre de cas de polio a chuté de plus de 99 %, passant de 350 000 cas par an à moins de 650 pour l’année 2011. Le virus sauvage de la polio reste endémique dans quatre pays : l’Afghanistan, l’Inde, le Nigéria et le Pakistan.

Cependant, l’Inde a célébré le 13 janvier dernier une année entière durant laquelle aucun nouveau cas n’a été signalé sur son territoire, ce qui constitue une étape majeure de sa suppression de la liste des pays endémiques.

Certains pays continuent malgré tout d’être menacés par l’importation de cas de pays endémiques. En Afrique en 2011, le Tchad et la République Démocratique du Congo ont connu des épidémies importantes. Également en 2011, une épidémie de polio en Chine, qui n’avait pourtant connu aucun cas de polio depuis 10 ans, trouvait ses origines au Pakistan.

Les Rotariens n’ont pas simplement puisés sur leur fonds personnels pour répondre au défi lancé par la Fondation Gates. Ils ont fait participer leurs collectivités à une grande variété de collectes de fonds créatives, comme par exemple un défilé de mode en Californie qui a permis de rassembler 52 000 dollars, des projections privées de film en Nouvelle-Zélande et en Australie qui ont rassemblé 54 000 dollars, ou une randonnée sur le Mont Kilimandjaro en Tanzanie qui a permis de collecter 38 000 dollars. De nombreuses manifestations ont été également organisées durant la semaine du 24 octobre 2011, Journée mondiale contre la polio.

Depuis le lancement par le Rotary de son programme d’éradication de la polio en 1985, les membres des Rotary clubs à travers le monde ont versé plus d’un milliard de dollars en faveur de cette cause.

En 1988, le Rotary est devenu le fer de lance de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio en partenariat avec l’Organisation mondiale de la Santé, l’UNICEF et le CDC d’Atlanta.

Dispenser le vaccin oral de la polio à des enfants des régions encore endémiques nécessite une main d’œuvre et des ressources importantes en raisons de nombreux obstacles tels que des infrastructures de santé insuffisantes, l’isolement géographique, les conflits armés ou une mauvaise perception des campagnes de vaccination.

Avant-Première cinéma du film “Cheval de guerre”

Organisé au profit de la recherche sur les maladies du cerveau.

Jeudi 26 janvier 2102, dans 400 salles à travers toute la France, Espoir en tête des Rotary-clubs français organise sa septième avant-première avec le film “Cheval de guerre” au profit de la recherche sur le cerveau.
“Cheval de guerre” est réalisé par Steven Spielberg pour les studios DreamWorks, et sera distribué par Disney, partenaire d’Espoir en tête.
La FRC (Fédération pour la recherche sur le cerveau), également partenaire des Rotariens français pour cette opération, lancera un appel d’offres exceptionnel en vue de sélectionner les projets scientifiques à doter financièrement à l’aide des bénéfices de la soirée.